Une illustration du quartier général du SKA, qui sera complété en 2017. Le campus du SKA est au premier plan, avec le Radiotélescope Lovell iconique à l’ arrière.

Crédit: Organisation du SKA

Les sites du SKA

En 2012, les membres de l’Organisation du SKA ont annoncé deux sites où le SKA sera construit, en Afrique et Australie. En 2015, le Royaume-Uni a été choisi pour accueillir le quartier général du SKA.

Le site africain

La composante à fréquence moyenne du SKA, le « SKAMid », sera construite au sud de l’Afrique. Le télescope sera construit en deux phases: « SKA1Mid » et « SKA2Mid », avec SKA1 représentant environ 10% de l’ensemble du projet.

Le télescope SKA1Mid sera construit dans la région Karoo de l’Afrique du Sud, environ 90 km au nord-ouest de la ville de Carnarvon. Cette « réserve de silence radio » est déjà le site du télescope Sud-Africain « MeerKAT », un réseau de 64 antennes paraboliques, qui complète présentement sa construction. SKA1Mid consistera d’environ 140 antennes paraboliques, ayant chacune un diamètre de 15 mètres qui combinées avec l’installation MeerKAT, s’étalera sur une
distance de 150 km. Pour SKA2Mid, le réseau sera considérablement élargi à environ 2500 antennes. Tandis que la plupart de ces antennes seront placées au site Karoo, des antennes périphériques seront construites à travers l’Afrique du Sud, et aussi au Botswana, au Ghana, au Kenya, à Madagascar, sur l’ile Maurice, au Mozambique, en Namibie, et en Zambie. Le réseau complet fournira une résolution spectaculaire équivalente à un télescope d’un diamètre de 3500 km.

Site australien

La composante à basse fréquence de SKA, le « SKALow », sera construit en Australie. De la même manière que le SKAMid, le télescope sera construit en deux phases: le premier 10% en tant que « SKA1Low », et éventuellement en totalité pour le « SKA2Low ».

SKA1Low sera situé à l’Observatoire de Radioastronomie Murchison (abrégé MRO, en anglais « Murchison Radioastronomy Observatory » ), à environ 315 km au nord-est de Geraldton, en Australie occidentale. Le comté de Murchison où le MRO est situé est extraordinairement radio calme, en raison de sa densité de population extrèmement faible – environ 110 personnes vivent dans une aire de 40 000 kilomètres carré (équivalent à la taille obtenue en combinant les zones métropolitaines de toutes les capitales provinciales du Canada) . Le MRO accueille deux installations précurseurs du SKA: Le « Murchison Widefield Array » (MWA) et le réseau à 36 antennes paraboliques, le « Australian SKA Pathfinder » (ASKAP). Le SKA1Low sera composé de près de 130 000 antennes, réparties sur 80 km. Pour le SKA2Low, le réseau sera élargi à environ un million d’antennes, distribuées sur une zone encore beaucoup plus vaste.

Le quartier général du SKA

Le quartier général du SKA sera situé sur un nouveau campus construit sur mesure à l’Observatoire Jodrell Bank de l’Université de Manchester à Cheshire, en Angleterre. Avec en toile de fond, le célèbre radiotélescope Lovell, l’ un des grands projets de science et d’ingénierie du 20ième siècle, le quartier général abritera plus de 130 employés et visiteurs ainsi que de nombreuses salles de réunion, une salle de conseil, et un auditorium de 200 places. Sa construction débutera à la fin de 2016 avec une ouverture prévue pour la mi-2017.

Panoramas des deux sites du SKA1, choisis pour leur éloignement des centres de population ce qui implique le silence radio. Panneau supérieur: La région Karoo de l’Afrique du Sud sera le site de SKA1Mid. Panneau inférieur: l’Observatoire de Radioastronomie Murchison dans l’outback de l’Australie occidentale sera le site de SKA1Low.
Crédit: CSIRO; SKA South Africa